Le Pèlerin

Des oiseaux migrateurs plein les mirettes!

2 Septembre 2010 , Rédigé par Le Pèlerin Publié dans #Observations aux Franches-Montagnes


En ce bel après-midi de début septembre, Stéphane et moi-même avons décidé d'aller faire une petite balade ornitho aux Communances-Dessous. A peine sortis de la voiture au stade de foot du Péché, nous avons la chance d'observer une Cigogne noire qui passe juste au-dessus de nous (entre 100 et 150 mètres de hauteur peut-être). Génial, une de plus! Cette saison aura été prolifique pour nous en ce qui concerne les observations de cette espèce (24 pour Stéphane et 13 pour Viviane). Il faut croire que contrairement à leurs cousines blanches, les Cigognes noires n'hésitent pas à passer au-travers de la chaîne jurassienne.

 

Cigogne-noire-10-09-02_06.jpg

Un groupe de trois Cigognes noires, en migration. Pas évident de les faire ressortir correctement sur un ciel très clair

 

 

Nous entamons notre promenade et nous rendons jusqu'aux Commuances-Dessous. Là, incroyable mais vrai, nous observons 3 nouvelles Cigognes noires (photo ci-dessus), qui passent un peu plus loin que la précédente, et qui cerclent au-dessus de la crête des Communances-Dessus pour trouver des ascendances. Le ciel voilé n'a pas l'air idéal pour les conditions de vol car elles ne montent pas très haut. Le temps d'avertir Charles par sms (des fois qu'il se trouverait chez lui à Saignelégier pour sortir sur le balcon ou mieux aux Sommêtres), et les Cigognes s'en vont. Quelques 20 minutes plus tard, confirmation de Charles, qui les a vu passer aux Sommêtres! Bien joué!

 

Nous retournons à la mare de la tourbière du Péché, en observant attentivement toutes les Bergeronnettes que nous croisons, à la recherche d'une Bergeronnette printanière en migration. Mais aucune d'entre elle aux alentours. Par contre, lorsque nous commençons à longer le mur de pierres sèches, un oiseau s'envole. C'est un Traquet motteux! Nous en trouvons vite un deuxième, puis un troisième. L'automne est bien là, avec son lot d'oiseaux migrateurs, et les Traquets sont toujours sympas à observer.

 

Traquet-motteux-10-09-02_07.jpg

Traquet motteux mâle, en halte migratoire

 

 

Traquet-motteux-10-09-02_24.jpg

Traquet motteux type femelle ou jeune

 

Nous restons un moment aux alentours de la tourbière du Péché, et y observons encore un Gobemouche gris, pas évident à discerner sur les branches du même ton d'un vieil arbre mort.

 

Retour à la voiture par le chemin forestier, et en rentrant, petit arrêt au Péché, près des mares dans le pâturage. Les oiseaux qui volent par là nous "obligent" à sortir, et bien nous en a pris. En effet, ce ne sont pas moins de 8 Tariers des prés et 4 Traquets motteux qui ont fait là une petite halte lors de leur migration d'automne.

 

Tarier-des-pres-10-09-02_21.jpg

Tarier des prés sur un barbelé (un jeune?)

 

Comme quoi, ce genre de tout petit biotope humide, varié, avec du bois mort et de la roche est utile et apprécié par les oiseaux, qu'ils soient migrateurs ou non.

 

Tarier-des-pres-10-09-02_23.jpg

Tarier-des-pres-10-09-02_27.jpg

Deux autres Tariers des prés, dans le même biotope

 

 

Traquet-motteux-10-09-02_50.jpg

Et un dernier Traquet motteux, type femelle ou jeune

 

Photos: S. Theytaz

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Claudine B 03/09/2010 19:19


Bonsoir,
Voici une promade sympathique avec de belles rencontres.
Amicalement,
Claudine


Le Pèlerin 05/09/2010 20:43



Bonsoir! A cette saison, on peut avoir de jolies surprises même dans de tout petits biotopes, c'est vrai.